01

L'Histoire. Une passion amoureuse  qui défie les années, la distance, les conventions

TERRASSE.png
STANLEY & PAUL.png
TRAVESTIS BLACKS.png
FEMME.png
COUPLE4.png
COUPLE2B.png

L’histoire commence au lendemain de la Libération de Paris, le 26 août 1944.

Paul, dix-neuf ans, rencontre Stanley, de dix ans son aîné, à la terrasse du café George V, sur les Champs-Élysées, où les troupes alliées célèbrent leur victoire sur l’armée d’occupation allemande.

Pendant sept jours, les deux soldats vont vivre une liaison amoureuse hors du commun, dans un Paris déchiré entre colère et liesse. Alors que Stanley est démobilisé et repart à New York, Paul rejoint le front de l’Est, le temps que les hostilités prennent fin.

 

Avant de se séparer, ils se promettent l’un à l’autre de ne pas s’oublier.

La vie rêvée des hommes, c’est, sur soixante ans, l’histoire de ce serment jamais trahi, de cet amour inachevé entre deux hommes qu’a priori tout sépare.

Stanley traverse ces années en dandy malfamé, tentant d’exister au plus près de sa nature, en dépit de tous les préjugés, de tous les blâmes, de toutes les violences physiques et morales dont il est l’objet, non seulement de la part de la société civile mais aussi de sa propre famille.

Paul, pour ne pas avoir à subir l’infamie d’être désigné pour ce qu’il est, rejoint sa Bretagne natale et y épouse son amie d’enfance. Pendant des années, il tente de cacher à tous – et surtout à lui-même – l’urgence de son désir et la nécessité absolue de s’y confronter.

La vie rêvée des hommes parle aussi de la manière dont le regard porté sur l’homosexualité a évolué au cours de ces décennies. Comment des batailles violentes – et parfois meurtrières – ont dû être menées pour que le désir pour une personne du même sexe cesse d’être perçu comme un tabou, une honte, une déviance psychotique ou même un crime.

La vie rêvée des hommes est avant tout une histoire de passions, le récit d’une aventure amoureuse intemporelle et universelle.

MANIF GAY.png
GAYPRIDE1.png
GAYPRIDE2.png
BAL HARLEM.png
STONEWALL.png